17/08/2015 – Saint-Loup – Sterenn ar Goued dans la danse

17/08/2015 – Le Télégramme

Armelle Thébault

Sterenn ar Goued, participe au festival de la Saint-Loup à Guingamp. Ce cercle celtique de La Méaugon rassemble un groupe de passionnés par la culture du terroir breton.

La garde-robe du cercle celtique a été entièrement revue l’année dernière.

(…)

Le cercle celtique Sterenn ar Goued a soufflé ses vingt bougies l’an dernier. Il est implanté à La Méaugon et affilié à la confédération Kendalc’h 22. En plus du cercle celtique, l’association propose tout au long de l’année différents ateliers accessibles pour tous es niveaux : débutants confirmés et enfants.

94 adhérents dont sept musiciens

Sterenn ar Goued compte actuellement 94 adhérents âgés de 7 à 83 ans. L’un n’allant pas sans l’autre, qui dit danse dit aussi musique. Le groupe est ainsi doté d’un ensemble musical composé de sept musiciens (accordéon diatonique, vielle, biniou bombarde, violon, clarinette, percussions). La chorégraphie et la mise en scène sont confiées depuis deux ans à Gaël Nicolazig de Guingamp.

« Les thèmes varient chaque année, rappelle ce dernier. Il s’agit de raconter une histoire qui est théâtralisée. Les danseurs sont alors comédiens et font passer des émotions au spectateur. Nous aimons mêler tradition et modernité. »

Un travail de recherche

Lors des représentations, les vêtements portés par les danseurs ont été confectionnés à partir des croquis réalisés par Hippolyte Lalaisse en 1840. « C’est une période charnière, importante, où l’on voit apparaître le tissu noir grâce au procédé de fixation de la couleur. Auparavant, les vêtements des femmes étaient colorés », détaille Marc Le Bouteilliec, le président du Cercle.

La garde-robe du groupe a été entièrement revue en 2014 pour adopter des costumes de 1910 du Penthièvre (Saint-Brieuc, Lamballe-Jugon). Pas moins de huit couturières se sont attelées à la tâche. « Nous avons trouvé de très beaux tissus, faciles à entretenir et agréables à porter sur scène », note le président. Elément à part entière du costume, la coiffe nécessite un amidonnage et un repassage soigné. « Il faut une heure, même lorsque l’on est bien habitué », précise le chorégraphe.

Plusieurs tableaux

En plus des danseurs et des musiciens, 3° bénévoles se déplaceront à Guingamp pour le festival. Les accessoiristes seront notamment dans les coulisses pour faciliter la représentation en plusieurs tableaux, dont le thème sera le regard. « Lors du défilé, nous avons décidé d’innover en proposant un spectacle qui s’apparente aux arts de la rue, dans lequel nous distillerons quelques touches d’humour », annonce le président.

*Seul le groupe élite dispute le concours régional de danse bretonne. Les huit ensembles de Kendalc’h qui ont obtenu les meilleures notes disputeront le championnat de Bretagne samedi et dimanche à Guingamp. Les épreuves comportent deux parties : une chorégraphie et une danse traditionnelle.

Contact

Tél. 02.96.94.82.12.